Comment réduire le prix de son crédit immobilier ?

Le taux d’intérêt est primordial pour obtenir un bon tarif pour son prêt immobilier. Cependant, il n’est pas toujours évident d’obtenir un taux d’intérêt très intéressant. Dans cet article, nous partageons avec vous quelques petits conseils qui vous permettront d’obtenir un prêt immobilier très intéressant.

À l’heure actuelle, les taux d’intérêt sont très bas, inférieurs à 3 % pour un emprunt de 20 ans. Si vous avez envie de devenir propriétaire, c’est le bon moment. Attention tout de même car ce taux ne représente pas l’ensemble de votre crédit. En effet, c’est bien le taux effectif global (TEG) qui va définir tous les frais de votre crédit immobilier. Voici quelques petites astuces qui vont parfois vous permettre de réaliser de grosses économies.

Les frais de dossier

Lors des simulations pour un crédit immobilier, les frais de dossier ne sont jamais les mêmes d’un client à l’autre. En effet, si vous êtes un client classique (comptes dans la banque, pas de problèmes de santé, etc.), vous devez négocier ces frais de dossier. Généralement, les frais de dossier s’élèvent en moyenne à 500. €, mais certaines banques n’hésitent pas à dépasser les 1 000 €. Pour un bon client, un tarif de 300 € pour des frais de dossier est idéal. Si vous faites éventuellement appel à un courtier, négociez ces frais de dossier également, car votre dossier ne lui a peut-être pas pris beaucoup de temps.

Le prix de l’assurance

Lorsque vous allez souscrire votre prêt immobilier, vous allez également devoir prendre votre assurance. Cette assurance est une véritable garantie pour le banquier, et une obligation pour l’emprunteur. N’hésitez pas à négocier le prix de l’assurance. En effet, certains établissements externes aux banques proposent des tarifs beaucoup plus avantageux. Faites marcher la concurrence, en les menaçant d’aller voir ailleurs s’ils ne vous récompensent pas pour votre fidélité. Les économies réalisées peuvent parfois atteindre plus de 20 000 € sur 20 ans, ce qui n’est pas négligeable.

Le remboursement anticipé

Lorsque l’on achète une maison ou un appartement, on ne sait pas ce qui va se dérouler dans 5, 10 ou 15 ans. De nombreuses personnes se font avoir sur le remboursement anticipé. Du jour au lendemain, vous pouvez éventuellement être muté professionnellement dans une autre région. Vous serez alors dans l’obligation de vendre votre bien, dans la plupart des cas. Pour cela, faites bien attention de demander à votre banquier à combien s’élèvent les frais de remboursement anticipé. Généralement, ces frais sont de l’ordre de 3 %. Cependant, il est possible d’annuler ce point-là sur votre contrat de crédit immobilier avant de le signer. N’hésitez donc pas à le demander à votre conseiller. Cela vous permettra d’éviter de perdre de l’argent en cas de revente urgente par exemple pour des raisons personnelles.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *