Les prévisions du prix de l’immobilier en France pour 2017

Depuis 2015, le marché immobilier connaît une hausse des ventes ininterrompue grâce à une baise des taux de crédits. Plus de 800 000 biens ont été vendus en France l’an dernier, tandis que les prix ont augmenté. Ce dynamisme, qui frôle des records, est pourtant relativisé pour les experts : selon eux, une inversion de la courbe est à prévoir en 2017

 

Une hausse des taux de crédit

C’est le principal risque pour le marché immobilier français : une hausse des taux modérée en 2017, qui conduirait à un refroidissement des ardeurs de ceux cherchant à accéder à la propriété. En effet, cela rendrait les acquéreurs plus hésitants, et empêcherait les primo-accédants de parvenir à leurs objectifs. Si cette menace se concrétisait, les ventes pourraient alors baisser de 5% par rapport à l’année dernière.

Un deuxième problème est, paradoxalement, celui du prix des logements. Si ceux-ci, en pleine augmentation, ont stimulé le marché foncier en France, une baisse générale des taux pourrait tout à fait ne pas se répercuter sur le prix des biens, créant ainsi un décalage néfaste.

Un marché immobilier en repli ?

Cette analyse très pessimiste s’appuie sur des éléments de comparaison avec les voisins européens, dont les prix de l’immobilier sont bien plus bas qu’en France. Cette exception française crée un schéma attendu par les professionnels de l’immobilier, celui de la baisse des prix. Ce repli du marché foncier ne pourrait donc être qu’une phase entraînant cette chute de la valeur du mètre carré, et ce jusqu’à ce que l’immobilier soit à nouveau considéré comme attractif. Une seconde phase, celle d’un dynamisme stable et durable, pourrait alors toucher la France à partir de 2019. Les experts voient donc les mauvaises prévisions pour 2017 comme un simple préambule à un horizon certes plus lointain, mais aussi plus optimiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *