5 conseils pour bien choisir son crédit immobilier

Investir dans l’immobilier sans souscrire à un crédit immobilier est extrêmement difficile, il existe plusieurs solutions pour financer la maison ou l’appartement de ses rêves. Mais devant la pléthore des offres des banques, il est fréquent pour de nombreux particuliers d’être dans une incertitude quant au choix de l’emprunt à contracter. Il existe cependant plusieurs critères qui entrent en compte pour bien choisir son crédit immobilier.

 

Bien définir sa capacité d’emprunt

Pour savoir votre capacité d’emprunt, vous devez bien analyser votre situation financière. Il s’agit de déterminer le montant exact à emprunter à votre banque qui sera aussi lié à votre capacité de remboursement. Pour y parvenir, calculer tous les revenus que vous percevez au cours du mois et retrancher toutes vos dépenses. Votre capacité de remboursement ne doit pas dépasser 30 % du reste à vivre sinon vous risquez de vous retrouver dans une situation de surendettement.

Comparer les différentes offres entre les banques

Vous n’êtes pas obligé de prendre un emprunt dans votre banque. Bien choisir son prêt immobilier c’est aussi jouer sur la concurrence entre les banques. Il est aussi conseillé de faire appel à un courtier qui pourra analyser les offres de chaque banque et pourra mieux vous indiquer la plus rentable en fonction de votre capacité d’emprunt.

En plus du taux, faites jouer d’autres leviers

Il n’y a pas que le taux pour déterminer le coût total des échéances au moment du remboursement à votre banque. Prenez en compte d’autres éléments importants qui peuvent vous aider à réduire le coût de votre crédit en l’occurrence : la durée du crédit, les frais de dossier exigé par la banque et le montant de l’assurance de prêt. Un crédit immobilier peut aller au-delà de 25 ans et si vous ne pouvez pas moduler par exemple sur des mensualités lors d’une situation financière, vous allez vous retrouver dans une situation difficile.

Choisissez le bon taux de crédit immobilier

Le taux n’est autre que le pourcentage de la valeur emprunté auprès d’une banque. Il existe le taux fixe et le taux variable. La majorité des Français optent pour le taux fixe pour sa régularité. En effet, la durée de remboursement et les échéances fixées à l’avance restent inchangées.

Quant au taux variable, on observe une fluctuation selon les variations de baisse ou augmentation du marché immobilier. Ce taux peut augmenter de manière vertigineuse au point où vous soyez incapable de respecter les échéances avec votre banque. C’est ce qui est arrivé avec la crise des subprimes aux USA.

La souscription à une assurance emprunteur

La plupart des banques recommandent de souscrire à une assurance de crédit immobilier au moment de prendre votre prêt. Depuis 2010 avec la loi Lagarde, vous êtes libre de choisir votre assureur pour votre crédit et non pas forcément celui de votre banque. Pour faire obtenir une meilleure assurance dans de bonnes conditions, il est recommandé de faire recours à un courtier, il vous permettra de réaliser des économies pouvant atteindre jusqu’à 10 000 € selon le montant de votre crédit et la durée des mensualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *